Portrait de Angèle Zinssner

Réseau des diplomés, Entreprises et partenaires

« L’apprentissage, une chance à ne pas laisser passer »

Credit Photo Angèle Zinssner

Credit Photo Angèle Zinssner

Angèle Zinssner commence son parcours d’étudiante à l’IUT de Strasbourg. Elle y suit un DUT « info-com » avec une spécialité en gestion de l’information. Elle nous confie que c’est là qu’elle y découvre « l’univers à la fois nébuleux et encore inconnu de l’intelligence économique. Cela m’intrigue et me donne envie de creuser dans cette voie. » Son stage de 3 mois où elle doit réaliser un travail de veille dans l’agence de développement économique du Bas Rhin confirme son intérêt pour ce domaine. En effet, au cours de ce stage, il lui est demandé de réaliser plusieurs missions de veille, à la fois économique, concurrentielle, juridique. Cela lui permet de concrètement comprendre à quoi sert l’intelligence économique. «  Ce qui me plait particulièrement dans la veille et l’intelligence économique , c’est qu’on a des méthodes de travail et qu’on utilise plusieurs outils mais qu’on touche à plein de domaines différents, qu’on doit les approfondir afin d’en devenir un" quasi "expert en vue de collecter et traiter les bonnes informations pour ensuite diffuser aux bons acteurs, au bon moment. » .Ses recherches de poursuites d’études dans ce domaine la pousse vers la Licence économie parcours information et  communication d’entreprise dispensée par l’Université de Poitiers. « J’y suis une formation encore assez généraliste par rapport à ce que je suis venue chercher. » Elle fait alors un stage de 4 mois à l' ADIT (leader européen d’intelligence économique). Ici, sa mission consiste à fournir des renseignements économiques. A l’issue de ce stage, elle entame le Master en Intelligence économique et communication stratégique qu’elle attendait tant. C’est dans le cadre de cette première année de Master qu’elle réalise un stage à la CRESS Poitou Charentes. On lui demande de réaliser un diagnostic territorial afin de mettre en lumière le poids et les réalités de l’ESS sur le territoire de Grand Poitiers. Ce travail reçu ,très positivement, se traduit par un portrait de territoire. A la fin de son stage, Angèle qui avait déjà tâté le terrain lors de son entretien de stage, rappelle qu’elle aimerait bien poursuivre sa mission à la CRESS en tant qu’apprenti. La CRESS qui y avait déjà pensé ne se fait pas prier et prend Angèle comme apprentie. Sa mission  consiste alors prolonger celle qu’elle avait en stage en réalisant le diagnostic territorial de l’ESS sur Grand Angoulême. A cela s’ajoute d’autres études mais également la mise en place du dispositif d’émergence d’innovations sociales de l’ESS « Fabrique à Initiatives ». L’année s’achève et Angèle est ravie de son expérience en tant qu’apprentie. Ce, d’autant que sa mission  s’est inscrite dans une continuité par rapport à son stage. D’ailleurs comme elle le dit elle-même : «  je recommande l’apprentissage à tous. Non seulement c’est une reconnaissance de la formation que l’on suit car on applique quasi immédiatement ce que l’on a appris lors de nos cours dans notre structure d’accueil ; mais en plus c’est une année où on apprend beaucoup. Je suis convaincue que c’est un avantage pour notre insertion. Cette expérience nous permet, sans aucun doute, de nous vendre plus facilement sur le marché du travail. » Lorsqu’on demande à Angèle si l’apprentissage a des inconvénients, elle a envie de répondre qu’il n’y en aucun. Mais, en cherchant bien, elle finit par nous avouer le seul point qui pourrait être vu comme tel : le rythme soutenu de cette année.  « En effet, la mission en entreprise, les cours et les travaux à rendre n’ont pas laissé beaucoup de repis aux 19 étudiants en apprentissage sur les 26 de sa promotion. » En Bref, pour Angèle, « si on a l’opportunité d’avoir une formation de l’enseignement supérieure réalisable en apprentissage, il ne faut pas hésiter. Ce serait vraiment dommage de passer à côté de cette chance. »

Adeline Nourisson

Publié par Adeline Nourisson

Dernière mise à jour le 8 juillet 2014


Recherche d'un article


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr