Portrait de Rozenn Duquenois

Réseau des diplomés

"Dans ce métier tout se passe par le bouche à oreille"

Crédit Photo Rozenn Duquenois

Crédit Photo Rozenn Duquenois

A l’issue de son bac, Rozenn sait ce qu’elle veut faire. Elle désire travailler à l’étranger pour observer comment vivent les autres civilisations. En d’autres termes, elle est intéressée par l’ethnologie et souhaite devenir sociologue. C’est ainsi qu’elle se lance dans un cursus en Sciences Humaines et Sociales mention Sociologie à l’Université de Poitiers. A l’issue de son DESS, elle commence par travailler dans plusieurs bureaux d’études. « J’ai trouvé mon premier poste lors de ma soutenance et mon second grâce à mon stage ». Rozenn a ensuite eu envie de partir découvrir l’Amérique du Sud avec son sac à dos «  J’avais envie d’apprendre l’espagnol et de découvrir cet environnement. C’est comme ça que j’ai commencé mon parcours en Argentine et terminé 8 mois plus tard en Amazonie. Mon parcours en socio m’a été très utile puisque j’échangeais des enquêtes sociologiques contre un logement. » Rozenn poursuit son «  road trip » en Nouvelle Zélande  où elle travaille pour une organisation internationale puis en Nouvelle Calédonie où elle a sa première véritable mission de sociologue à l’observatoire de l’emploi et de la formation. «  J’y occupe un poste de responsable de l’évaluation de la formation professionnelle. » En fait, elle réalise des études statistiques sur le devenir des personnes suite à une formation professionnelle. Au bout d’un an, Rozenn commence à s’ennuyer. Elle lance alors un appel aux anciens de son DESS en Sociologie et c’est finalement l’un d’entre eux qui viendra la remplacer à son poste avant qu’elle reparte voyager. Peu de temps après, elle trouve un poste de sociologue au CNRS mais là encore «  le poste était beau sur le papier mais je m’aperçois que j’ai vraiment du mal à rester enfermée. » Rozenn a envie de changer de domaine d’activité. Elle sait qu’elle veut voyager, étudier les cultures, marcher dans la nature et que sa formation soit professionnalisante et courte. Mais elle ne trouve pas le fil qui lui permet de tout lier. C’est alors qu’elle retrouve une amie française qu’elle avait rencontrée quelques temps plus tôt, pendant son séjour en Nouvelle Calédonie.  Cette dernière a suivi la Licence Pro des Métiers de l’Animation à l’UFR de Sciences du Sport de Poitiers. Est-ce cette rencontre qui l‘a inspiré ? Elle décide de rencontrer Yannick Dissart, le responsable de la formation pour voir ce qu’il peut lui conseiller. Quelques formalités administratives plus tard, Rozenn intégrait la formation. Cette formation permet à Rozenn d’acquérir des compétences d’encadrement en randonnée ainsi que la carte professionnelle qui lui permet d’exercer cette activité. Son objectif était alors de partir à la Réunion et c’est là-bas qu’elle part faire son stage. «  Par chance, je n’ai pas vraiment eu  le rôle de la stagiaire car j’ai tout de suite encadré des groupes. D’ailleurs je suis restée là-bas 3 mois de plus pendant lesquels je me suis installée comme libérale. » Rozenn enchainera les missions en Sultanat d’Oman à l’Est de l’Arabie Saoudite, en Italie puis en Islande. Une vie de nomade qui dure près de 4 ans. Toutes ses missions, Rozenn les a trouvé grâce à mon Réseau notamment son amie rencontrée en Nouvelle Calédonie.  « Dans ce métier, tout se passe par le bouche à oreille. Par conséquent, si on trouve une offre d’emploi postée par une agence ce n’est pas toujours bon signe. » « Le grand avantage de ce métier est sa grosse intersaison. L’inconvénient est que notre travail dépend des réservations. Ces réservations dépendant du temps mais aussi des situations économiques et politiques du pays dans lequel on exerce. Il est donc difficile d’anticiper quand la saison va commencer. » A l’issue de sa dernière mission, Rozenn s’est posée en France, à Grenoble, en attendant un heureux évènement.
Ses conseils : «  Identifier ce qu’on aime faire. Faire un maximum de stages dans ce domaine et multiplier les contacts avec  les professionnels. »

Adeline Nourisson

Publié par Adeline Nourisson

Dernière mise à jour le 12 mars 2015


Recherche d'un article


Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - TSA 71117 - 86073 POITIERS Cedex 9 - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - webmaster@univ-poitiers.fr